Resources

Introduction

Le Projet d’Investissement en Appui au Secteur de la Santé (PIASS) au Cameroun met actuellement en œuvre un Financement Basé sur la Performance (FBP) dans les formations sanitaires publiques, privées et à base confessionnelle à travers 26 districts du Littoral, du Nord-Ouest, du Sud-ouest et des régions de l’Est du Cameroun, couvrant environ trois millions de personnes.  L’objectif du projet pilote de FBP est d’améliorer la qualité et la quantité des soins de santé en payant les prestataires de santé et les organes de réglementation en fonction de leur performance mesurée selon des objectifs prédéfinis. Ce financement est formalisé à travers un contrat établis entre les prestataires de services et l’acheteur. L’intervention vise à accroître la redevabilité des prestataires, particulièrement en ce qui a trait à leur mission, en leur donnant l’autonomie et les incitations financières requises afin d’atteindre ces objectifs prédéfinis et cela, en accroissant particulièrement la motivation du personnel de santé.

Le Cameroun mène actuellement une évaluation d’impact pour examiner les effets du projet pilote de FBP sur les résultats de santé. Alors que l’évaluation d’impact s’appuie sur une analyse quantitative des données issues des enquêtes de référence et des enquêtes finales,  l’équipe de l’évaluation d’impact a suggéré l’introduction d’une composante qualitative pour générer des explications approfondies ou considérer des questions liées au pilotage du FBP au Cameroun.

Résumé de Rapport

Objectifs
Dans le contexte du projet pilote et de l’évaluation d’impact, une étude qualitative à moyen-terme a été entreprise, se concentrant sur deux objectifs principaux : (i) définir les expériences en matière de pilotage du FBP et cela, aux niveaux central, régional et du district (c.-à-d. les perspectives des décideurs, des politiques et des prestataires) ; et, (ii) saisir les éléments expérientiels de la prestation de services au niveau opérationnel (c.-à-d. les perspectives des leaders et des membres de la communauté).

L’étude qualitative à moyen-terme a été menée de juillet 2013 à septembre 2014. Au total, 128 entretiens (112 entretiens approfondis et 16 groupes de discussions) ont été conduits à travers quatre régions du Cameroun : les régions majoritairement anglophones du Nord-ouest et du Sud-ouest ainsi que les régions francophones du Littoral et de l’Est de janvier à mars 2014. Les entretiens approfondis ont été menés aux niveaux central, régional et du district auprès de fonctionnaires et des leaders de la santé dans les formations sanitaires du FBP ainsi qu’auprès des leaders des communautés desservies par les formations sanitaires du FBP. Les groupes de discussions ont été tenus au niveau communautaire avec des femmes adultes résidant dans les communautés desservies par les formations sanitaires du FBP. 

Les entretiens approfondis et les groupes de discussions se sont concentrés sur les expériences et les perspectives des parties prenantes, mettant particulièrement l’accent sur leurs réactions ainsi que sur leurs perceptions face à la mise en œuvre du FBP dans les régions ciblées.

Résultats
Dans le cadre de l’étude qualitative à moyen-terme, les données ont été recueillies afin de répondre à deux ensembles de questions de recherche distinctes, mais complémentaires,  répondant aux objectifs d’apprentissage de l’étude :

1.    Quelle a été l’expérience en matière de pilotage du financement basé sur la performance des divers niveaux administratifs et opérationnels du système de santé au Cameroun ?

2.    Quelle a été l’expérience en matière de prestations de services des agents de santé et des membres de la communauté au cours des premières années du financement basé sur la performance ?

Les résultats principaux de l’étude qualitative à moyen-terme indiquent que les personnes interrogées, à la fois les prestataires de services et les autorités de réglementation, ont exprimé le désir de poursuivre une mise en œuvre du programme de FBP. Spécifiquement, l’étude a trouvé que le FBP avait entraîné une collaboration accrue parmi les diverses parties prenantes ; que cela soit entre les équipes de supervision du niveau régional/district et les centres de santé (en particulier les centres de santé privé) ou entre les centres de santé et les membres de la communauté qu’ils desservent. En outre, les outils de gestion et les procédures utilisés dans le cadre du FBP (comme les plans d’affaires trimestriels, l’outil indice pour l’équilibrage des dépenses et des revenus et, les évaluations individuelles de performance pour le personnel de santé) ont amélioré la transparence et la redevabilité en matière de gestion des ressources. Ces effets positifs ont également contribué à une augmentation du niveau de satisfaction parmi les prestataires et les patients.

Cette étude a également identifié des obstacles, dont les plus communs sont : (i) une résistance et une adaptation initiales du personnel des formations sanitaires en matière d’exigences programmatiques : et, (ii) obtenir l’adhésion ainsi que l’appui des fonctionnaires de santé et des gestionnaires de formations sanitaires pour le FBP et cela, particulièrement avant les premiers paiements de FBP lorsque les participants remettaient en question la capacité du Gouvernement à implémenter le programme tel qu’envisagé.

Conclusions 
Ceux qui bénéficient directement du FBP ont exprimé le désir de voir le programme de FBP continuer et  déployé à l’échelle nationale.  Cependant, la question de sa pérennité ainsi que la continuité des succès rencontrés et des améliorations réalisées par les parties prenantes de la santé demeurent en suspens à mesure que le programme progresse.

Malgré ces défis, les résultats de l’étude qualitative à moyen terme fournissent un tableau solide de la façon dont le FBP est mené et perçu à travers le pays et parmi les parties prenantes travaillant dans le cadre du FBP ou étant affectées par le programme de FBP dans le secteur de la santé au Cameroun.

Du niveau central au niveau communautaire, le programme de FBP – et sa forte composante de supervision – améliore la transparence et la redevabilité, améliorant les attitudes du personnel de santé, accroissant la qualité des soins, améliorant le rapportage, en augmentant l’autonomie financière et opérationnel des formations sanitaires et, en renforçant la collaboration entre les parties prenantes du secteur de la santé et les formations sanitaires ainsi qu’entre les formations sanitaires et les communautés.

Les questions qui surviennent à l’issue de cette étude qualitative à moyen terme portent sur la continuité, stagnation ou cessation potentielle de la réception très positive et des améliorations attribuées par les personnes interrogées à la mise en œuvre du FBP avec une poursuite du FBP au Cameroun ; ainsi que sur la possibilité d’obtenir une telle progression à la complétion du programme. 

  • Cameroun : Résultats de L’étude Qualitative à Moyen-Terme
    Size: 1.12 MB

Resource Information

Document Type: (PDF) Download
Countries: Cameroon
Date of Publication: December 2014

Share This Resource